Impôts : 4 erreurs à ne surtout pas faire en 2021

Tous les ans, les contribuables doivent se conformer à la déclaration de revenus. C’est une étape préalable au calcul de l’impôt sur le revenu. En général, de nombreuses informations sont préalablement remplies. Par ailleurs, de nombreux foyers fiscaux ont droit à la déclaration automatique depuis 2020. Malgré tout, il n’est pas impossible que des erreurs se glissent dans le processus. Voici 4 d’entre elles, que vous pourrez éviter dès maintenant.

Survoler les informations préremplies

Selon le site de corrigetonimpot.fr, le premier faux-pas consiste à ne pas lire attentivement les informations déjà remplies. La probabilité n’est pas nulle que votre avis d’imposition soit émaillé d’inexactitudes. Entre autres, il peut s’agir :

  • D’un changement de situation non considérée ;
  • Un abattement fiscal non déclaré ;
  • Un problème relatif aux salaires déclarés ;
  • Etc.

De plus, il est fortement recommandé de vous intéresser au montant d’impôt prélevé à la source. Vous pourriez éventuellement y déceler une erreur, qui pourrait vous faire réaliser des économies.

Mauvais remplissage des déclarations des dons aux associations

Donner de l’argent à des associations permet de bénéficier de réductions d’impôts. Néanmoins, les avantages fiscaux dépendent de l’organisme qui reçoit le don. Dans certains cas comme ici, il est possible de bénéficier de certaines réductions comme suit :

  • 66 % du montant donné : s’il s’agit de fondations d’utilité publique, d’organismes d’intérêt général ou d’associations. Cela correspond à la ligne 7UF.
  • 75 % du montant donné : s’il s’agit d’un organisme qui vient en aide aux personnes en difficulté, en offrant des repas ou des soins médicaux. Dans ce cas, cela équivaut à la ligne 7UD.

De plus, vous pourrez prendre connaissance du montant de la réduction d’impôt sur les reçus délivrés par les organismes.

Ne pas déclarer une pension alimentaire pendant la déclaration de revenus 2020

L’oubli de déclaration de pension alimentaire est une erreur souvent commise lors de la déclaration d’impôt 2021. Des déductions peuvent bien entendu être appliquées aux sommes versées aux :

  • Ex-conjoints ;
  • Enfants ;
  • Petits-enfants ;
  • Parents ;
  • Grands-parents.

En cas de paiement d’une de ces charges, n’oubliez pas de le faire savoir dans la catégorie « Charges déductibles » (cases 6EL-6EM, 6GU, 6GI-6GJ ou 6GP). Par ailleurs, il faudra aussi déclarer votre pension alimentaire si vous en bénéficiez. N’oubliez pas de tenir compte de votre situation, et le faire dans les cases se trouvant entre 1AO et 1DO.

Ne pas bien renseigner le montant des frais de garde des enfants de moins de 6 ans

Il est fréquent que les contribuables français exagèrent un peu quant à ce point. Chaque foyer fiscal peut pourtant bénéficier d’un crédit d’impôt d’environ 50 % des frais investis pour faire garder les enfants. Ils doivent avoir moins de 6 ans, et être à charge. Le crédit d’impôt ne couvre pas les frais de nourriture. De plus, il faudra aussi retirer les aides fournies par l’employeur, de même que celles perçues pour la garde d’enfants.

Plus important encore, vous devez bien déclarer vos enfants de moins de 6 ans au fisc. Dans le cas contraire, votre avis d’imposition ne portera pas la mention des frais de garde pour les jeunes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *